Les Réflexions interactives

4 - 2014 Résumé de la séance du 14 novembre

Nous avons essayé de nous demander pour quelles raisons le terme de "culture" avait à la fois un sens lié à la terre (l’agriculture par exemple) et un sens qualifiant les activités humaines telles les pratiques artistiques, littéraires mais aussi les usages, les fêtes, les attitudes collectives. 

À travers nos discussions nous avons pu établir que les pratiques culturelles ont le plus souvent un ancrage territorial. Les pratiques culturelles nécessitant une abstraction à propos de l’humain en général, des très grandes collectivités (la nation, l’humanité…) provoquent chez beaucoup une euphorie passagère ou au contraire une gêne due à l’écart observé avec la réalité locale et justement cet ancrage. C’est le sens que nous avons donné aux activités de "Nissart Per Tougiou".

 

Il nous a semblé pertinent de dire que, pour beaucoup d’entre nous, la reconnaissance de la réalité culturelle locale doit être un préalable pour pouvoir atteindre, accepter, apprécier l’ailleurs. Lorsqu'un jugement à l’emporte pièce est proféré à l’encontre de ce "païs nissart" cela signifie que son auteur, inconsciemment, aimerait s’approprier ce local et en faire une annexe de sa propre terre originelle, à sa façon!. Ici s’exprime un manque. Il nous est apparu que s’approcher du local permet au contraire de réaliser une démarche féconde de transfert: s’il y a une originalité locale et que je la comprends, l’apprécie, cela me permet d’admettre qu’il en serait de même pour ma terre de provenance. Cela autorise éventuellement une fierté de soi dans le respect  du pays d'accueil.

 

Nous avons conclu que ce thème de l’accueil de l’autre est vieux comme le monde humain. L’ "autre" est certes un scandale au premier abord mais il peut m’apporter beaucoup. Tout dépend des conditions du contact, de son intensité et de sa maîtrise.

 

La logique conduit à se demander quelles sont ces conditions et comment les sociétés humaines ont engendré des institutions codifiant ce processus de contact de culture. La séance du 12 décembre portera sur cela, vos idées sont les bienvenues autour d’un apéro convivial.