Les Réflexions interactives

6 - 2015 Résumé de la séance du 6 février

Après avoir rappelé les liens entre ‘institutions’ et ‘culture’ abordés la fois précédente, nous nous sommes attachés à discuter puis à montrer ce que signifient précisément les termes ‘laïc, laïque, et laïcité’  qui officiellement caractérisent nos institutions et notre culture.

Le débat fut passionné dans l’assistance, nombreuse ce soir là, tant les événements du début janvier avaient marqué nos esprits.

Nous avons convenu qu’être laïc c’est ne pas appartenir au monde appointé pour cela :

-des clercs  qui proposent à la société tout entière des modèles moraux ..(ce sont eux qui constituent les clergés et qui dans l’histoire humaine ont toujours été présents )

-des ‘politiques’ qui organisent la vie institutionnelle et représentent notamment la force légitime . Ils correspondent aux anciennes noblesses d’arme ou de robe.

Cela est un constat et nullement un parti pris. Les institutions sont dites ‘laïques ‘ lorsque les clercs et les politiques affirment cette séparation des pouvoirs et trouvent leur justification auprès de la majorité mais aussi des minorités de la population aux comportements plus ou moins approbateurs.

La laïcité est un pari, difficile à décrire et à nommer dans de nombreuses sociétés, qui consiste à afficher comme credo que l’essentiel des comportements des clercs et des poltiques trouve sa source dans le monde laïc (c’est à dire au moins 90% de la population!)

Ce pari est risqué car le monde laïque est traversé par de nombreuses passions collectives et conjoncturelles et ses acteurs oublient facilement  que les droits attachés à la laïcité impliquent des devoirs.Nous avons largement débattu de cela, en visionnant quelques images du film récent ‘les chemins de l’école’ dans lequel les enfants font des prouesses pour se rendre à leur école….

Les protestations, les conflits, les révoltes, les guerres, mais aussi les moments apaisés et quiets sont dus pour l’essentiel à la qualité des ajustements entre ces trois groupes interdépendants.

Les clercs, les politiques ou les laïques sont tous traversés par des polémiques, des conflits, des accords plus ou moins durables et tâtonnants.

Dans la suite logique de cette séance, Vendredi 6 mars nous aborderons après l’avoir définie, le thème de la violence et de son contrôle dans de tels conflits. Les initiatives culturelles des laïcs sont un des piliers de sa régulation et nos comportements plus ou moins constructifs peuvent faire ou défaire des consensus partiels et fragiles. Notre survie collective en dépend. Le ‘Trident’ et ‘Nissart per tougioù’ trouvent là leur bien fondé. Nous visionnerons quelques séquences filmées surprenantes….


Henri Malaussena